Comment mettre sur les rails vos impôts de l’année prochaine

Get ready for tax season

La période des impôts peut certainement être éprouvante pour beaucoup de chefs de petites entreprises. Certains ont du mal à rassembler toute la paperasse nécessaire à la production de leur déclaration. Pour d’autres, c’est un véritable défi de comprendre les aspects les plus subtils du processus fiscal et de tirer le meilleur parti des déductions et des avantages offerts. Enfin, certains propriétaires de petites entreprises doivent trouver suffisamment de fonds liquides pour payer le solde dû.

L’astuce, pour bénéficier d’une période des impôts plus facile, est de s’y préparer tout au long de l’année. Si vous commencez à vous occuper dès maintenant de certains détails et tenez à jour votre comptabilité pendant les douze prochains mois, vous aurez beaucoup moins à faire le printemps prochain quand arrivera la nouvelle période des impôts.

Voici ce que vous pouvez faire pour une période des impôts plus simple et moins stressante en 2020.

Tenez-vous au courant des changements

Les règles fiscales changent sans arrêt, offrant aux chefs de petites entreprises différentes possibilités de déduction et d’allégement. De nouveaux programmes et avantages fiscaux font souvent partie des annonces budgétaires annuelles du gouvernement, mais ils peuvent survenir à n’importe quel moment de l’année.

Si vous n’arrivez pas à rester au fait des nouveautés, ou si vous désirez savoir comment une règle particulière s’applique à votre entreprise plus précisément, il est préférable de recourir aux conseils d’un bon professionnel des impôts. Vous pourrez déduire de votre déclaration de l’année suivante le coût d’embauche du spécialiste s’occupant de vos impôts, sans compter que cela peut vous économiser, grâce à des dégrèvements que vous ne connaissiez pas.

Optimisez votre méthode de classement

C’est bien connu, une période des impôts simplifiée découle d’une organisation solide. Ainsi, vous n’aurez jamais à fouiller pour retrouver des documents, des reçus ou d’autres papiers importants. Mettez en place un dossier pour tout ce dont vous savez avoir besoin pour l’année prochaine, et divisez-le en différentes catégories pour que chaque document y trouve sa place : ce sera bien plus facile à gérer, plus tard, qu’un gros tas de documents.

Si vous disposez déjà d’un système de classement fiable, conservez-le. Adaptez-le de sorte à prendre en compte tout événement spécial affectant votre entreprise. Envisagez de créer une liste de contrôle pour pouvoir facilement repérer ce que vous avez et ce que vous n’avez pas. En respectant un système de classement, vous y gagnerez à long terme en vous évitant des recherches à la dernière minute pour retrouver des documents manquants.

Numérisez autant que possible vos documents fiscaux

Réduisez vos dossiers papier en numérisant vos documents fiscaux. De nos jours, une grande partie de la gestion de vos impôts peut se faire par intermédiaire d’Internet. Si vous ne l’avez pas encore fait, créez un compte en ligne auprès de l’Agence du revenu du Canada et de Revenu Québec. De nombreux autres documents et relevés financiers peuvent aussi être reçus ou soumis par voie électronique, ce qui est parfois très utile pour les propriétaires de petites entreprises.

Passez en revue vos déclarations précédentes et prévoyez du temps pour des révisions en cours d’année

Une fois que vous aurez produit votre déclaration de revenus pour cette année, prenez le temps de passer en revue les trois à cinq dernières déclarations et d’y déceler des tendances ou des points problématiques récurrents. Y a-t-il des leçons à tirer du passé et pouvez-vous en profiter pour améliorer votre avenir fiscal ?

Surveillez vos impôts en cours d’année pour éviter des surprises désagréables. Réservez une ou deux heures, chaque trimestre, pour vous assurer que l’état de vos impôts est en ordre et ne nécessite pas d’attention supplémentaire.

Établissez un calendrier pour mettre de l’argent de côté

Que vous payiez vos impôts par acompte ou par montant forfaitaire, au moment de la date limite de production de votre déclaration, vous n’avez pas envie d’avoir à fouiller pour trouver les fonds nécessaires au paiement. Assurez-vous d’avoir toujours des fonds disponibles en mettant régulièrement de côté un montant fixe ou un pourcentage de vos gains, que vous placerez sur un compte spécial uniquement dédié au paiement des impôts.

Commencez à noter l’utilisation professionnelle de votre véhicule

Utilisez-vous votre voiture pour le compte de votre petite entreprise ? Vous pouvez déduire les dépenses liées à votre véhicule. Pour ce faire, vous devez tenir un journal de toutes les heures de conduite liées à votre travail ainsi que du nombre de kilomètres parcourus pour des raisons professionnelles et du nombre global de kilomètres que vous avez enregistrés. À la fin de l’année, vous pourrez ainsi calculer la part de l’utilisation de votre véhicule qui relève du travail, et obtenir des déductions sur un pourcentage de vos frais de carburant, d’entretien, d’assurance et, le cas échéant, de location.

 

 

Opportunités de franchise sont disponibles