Comment gérer les employés des générations Y et Z

Millennial and Gen Z Employees

Combien de générations différentes comptez-vous parmi les employés de votre petite entreprise ? Aujourd’hui, il n’est pas rare d’en compter trois, voire quatre, au sein d’une équipe.

À la prochaine période d’embauche, la majorité de vos candidats seront probablement des milléniaux, c’est-à-dire des membres issus de la génération Y (nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990) ou de la génération Z (nés vers ou après le milieu des années 1990). Si vous n’appartenez à aucun de ces groupes, vous êtes possiblement issu de la génération X (né entre le milieu des années 1960 jusqu’au début des années 1980), ou un baby-boomer (nés entre 1946 et le milieu des années 1960).

En raison de telles différences d’âge, les goûts et les préférences risquent de diverger. Au même titre que les membres de votre personnel n’aiment pas tous la même musique, les employés réagissent mieux, ou moins bien, à différents styles de gestion et de leadership selon leur génération.

Réduire l’écart entre les générations et tirer le meilleur parti de chaque individu représentent un défi de taille pour certaines petites entreprises. Si vous avez de la difficulté à recruter et à motiver les employés des générations Y et Z, voici quelques conseils à garder en tête.

Offrez des occasions enrichissantes de perfectionnement

Les générations Y et Z sont dépeintes comme étant arrogantes et égocentriques, comme c’est le cas de la plupart des générations montantes. Or, ce portrait n’est pas juste. Les deux groupes expriment unanimement leur désir d’accomplir un travail enrichissant et de contribuer à des projets auxquels ils croient. Ils partagent des valeurs avec leurs aînés et ont tendance à avoir un sens aiguisé de la responsabilité sociale.

Renoncez aux stéréotypes négatifs que vous pourriez avoir envers les nouvelles générations et soyez prêt à leur donner des moyens de saisir les occasions stimulantes qui les inspirent. Montrez-leur comment leur participation est essentielle à votre entreprise et ce qu’ils font pour contribuer à son succès. N’oubliez pas de leur offrir l’occasion de se dépasser par l’apprentissage et le perfectionnement ; les générations Y et Z aspirent toutes deux à s’améliorer et à apprendre davantage.

Faites place à la créativité et à l’entreprenariat

Les générations Y et Z sont douées d’un esprit d’entreprise et d’une détermination à abandonner les pratiques du passé pour tracer leur propre voie. Bien que certains employeurs les perçoivent comme dérangeants ou indisciplinés, réprimander leur démarche serait une erreur ; vous risquez de freiner les nouvelles idées et d’éloigner des personnes talentueuses de votre entreprise par votre rigidité excessive. Essayez plutôt de mettre à profit la créativité et la vigueur de vos jeunes employés, puis utilisez leurs forces pour faire évoluer votre entreprise. Soyez disposé à leur offrir du temps, de l’espace et du soutien pour développer de nouvelles idées au lieu de les décourager lorsqu’ils font une suggestion au-delà de leurs qualifications.

Ne soyez pas un dinosaure de la technologie

Plus jeunes et technophiles, les employés de la génération Z sont qualifiés de « natifs numériques », n’ayant connu rien d’autre qu’un monde de connectivité totale. À ce titre, ils sont généralement enthousiastes à l’idée d’acquérir et d’utiliser les meilleures technologies de pointe ; ils n’ont pas beaucoup de patience pour la technologie désuète. Si votre petite entreprise n’est pas au fait des nouveautés concernant les logiciels et le matériel informatique, n’utilise pas les réseaux sociaux ou ne suit pas les tendances en matière de technologie portable et de réalité virtuelle, vous risquez de perdre le contact avec les employés de la génération Z et certains de la génération Y, en plus de perdre leur respect.

Écoutez les (ou recevez du mentorat des) générations Y et Z

Préoccupé par votre capacité à vous tenir au courant de ce qui compte pour la génération Y ? Incertain de ce qui intéresse vraiment la génération Z ? Adressez-vous aux membres du personnel de ces groupes d’âge et repérez ceux qui vous tiendront à jour sur les questions qui les concernent. C’est une approche qu’au moins une présidente-directrice générale a choisi : organiser des rencontres mensuelles avec son « mentor millénial » (article en anglais), un renversement inspirant de la structure traditionnelle du mentorat.

Même si vous n’optez pas pour un mentorat formel, prenez le temps de communiquer avec vos jeunes employés. Encore plus que leurs prédécesseurs, les générations Y et Z s’épanouissent par la rétroaction, la discussion et l’interaction.

Enfin, si vous avez déjà un bon rapport avec certains de vos employés des générations Y et Z, considérez les inclure dans le processus lors de l’embauche et de la formation initiale. Rien de tel qu’un pair pour évaluer et intégrer de nouveaux employés.

 

Opportunités de franchise sont disponibles