Comment réduire l’empreinte carbone de votre petite entreprise

environmentally friendly small business

Alors que les effets alarmants du changement climatique suscitent de plus en plus d’inquiétudes, de nombreuses personnes cherchent des moyens de réduire notre empreinte carbone collective. Bien que nous soyons souvent conscients des conséquences sur l’environnement de nos actions dans notre vie privée, nous pensons moins à ce qui pourrait être fait pour que notre entreprise réduise son empreinte carbone.

Pour les propriétaires de petites entreprises, une première étape serait de faire une évaluation approximative de leur empreinte carbone actuelle. Divers outils en ligne gratuits permettent d’effectuer une telle estimation.

Il s’agit ensuite de changer de comportement et de considérer des alternatives au statu quo. Voici un aperçu de ce que votre petite entreprise pourrait faire pour aider la planète.

Rappelez-vous les trois R

Réduire, réutiliser, recycler : faites de ces trois R un objectif général de votre entreprise. Plus vous réaliserez les deux premiers, moins vous aurez à vous préoccuper du troisième. Évidemment, il y aura toujours des objets dont vous voudrez vous débarrasser, mais le défi est de les garder hors de la poubelle. Papiers, canettes de boisson gazeuse, ordinateurs désuets, mobilier de bureau dont vous n’avez plus besoin… tout peut et doit être recyclé convenablement.

Faites preuve de créativité en ce qui concerne les trajets quotidiens des employés

Le simple fait de faire venir tous vos employés au bureau, chaque jour, contribue largement à l’empreinte carbone globale de votre entreprise. Il ne manque heureusement pas de moyens pour réduire considérablement les émissions de CO2 dues au transport. Encouragez vos employés à faire du covoiturage et à acheter des véhicules écologiques. Louez un véhicule électrique qui transportera le personnel au bureau à partir d’un arrêt de transport en commun. Prévoyez un stationnement sécuritaire pour les vélos, ainsi qu’un endroit où les employés pourront se laver et changer de vêtements après leur trajet. Envisagez d’offrir à vos employés des titres de transport gratuits ou à coût réduit : cela les motivera à les utiliser en tout temps, et pas seulement pour se rendre au travail. Enfin, soyez prêt à accepter, de temps en temps, le télétravail. Une seule journée de télétravail par semaine équivaut, en effet, à une réduction de 20 % des trajets.

Ne partez en voyage que si vous y êtes obligé

Parfois, rien ne peut remplacer un face-à-face avec un collègue ou un client. Mais le plus souvent, grâce à la technologie moderne, il n’est plus nécessaire de se déplacer très loin pour participer à des réunions ou à d’autres activités d’affaires. Le transport aérien contribue énormément aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, et limiter ses déplacements en avion permet de réduire facilement son empreinte carbone. Quand vous devez absolument partir en voyage, pensez à prendre la voiture, l’autobus ou le train au lieu de l’avion. Si ce n’est pas possible, vous pouvez acheter des crédits compensatoires pour les émissions de GES causées par votre vol.

Visez une efficacité énergétique maximale

Renouvelez les systèmes d’éclairage, les portes et les fenêtres de votre bureau pour accroître leur efficacité énergétique et réduire du même coup les coûts de chauffage et de climatisation. Réglez votre thermostat pour qu’il ajuste la température juste avant l’arrivée des employés et peu après leur départ. Envisagez d’augmenter ou de baisser la température d’un degré, selon la saison. En effet, votre bureau n’a pas besoin d’être un sauna en hiver ou une glacière en été. Autant que possible, utilisez des ventilateurs de plancher et de plafond pour permettre au personnel de travailler au frais.

Que vous ayez des ampoules à incandescence énergivores ou des ampoules DEL écoénergétiques, il est recommandé d’éteindre les lumières quand il n’y a personne au bureau. Pensez à la possibilité d’utiliser un capteur de mouvement pour l’éclairage de certaines parties communes. Insistez, auprès de vos employés, pour qu’ils éteignent ou mettent en veille les moniteurs et ordinateurs à la fin de la journée de travail. N’oubliez pas non plus d’éteindre les imprimantes, les photocopieurs, les téléviseurs ou tout autre appareil qui ne sera pas utilisé en dehors des heures de travail.

Cherchez enfin à connaître toutes les solutions de rechange concernant votre consommation d’énergie. Choisissez un fournisseur « vert » ou envisagez d’installer des panneaux solaires ou une éolienne sur le toit de votre bureau. Selon votre emplacement, des subventions ou des programmes de remise du gouvernement peuvent vous aider à compenser les coûts d’installation.

Améliorez votre équipement

Pensez à remplacer les ordinateurs de bureau par des ordinateurs portables qui utilisent beaucoup moins d’énergie. Et peu importe l’équipement que vous achetez pour votre entreprise, qu’il s’agisse de matériel informatique, d’un réfrigérateur ou d’un système de climatisation, choisissez toujours les appareils qui consomment le moins d’énergie et sont reconnus pour leur efficacité énergétique.

Mettez votre personnel à contribution

Gagnez votre personnel à votre cause et encouragez-les à réduire l’empreinte carbone de l’entreprise. Par exemple, fixez des objectifs ou formez des équipes pour voir qui recyclera le plus ou fera la meilleure proposition pour économiser l’énergie. Demandez des suggestions et des idées, et récompensez les propositions les plus créatives et les réflexions les plus originales.

Étiquettes:

Opportunités de franchise sont disponibles